Facebook Ads : 8 Indicateurs de performance

8 indicateurs de performance à suivre pour une campagne d’ads Facebook Instagram

Quand on lance une campagne d’ads sur Facebook et Instagram, il est parfois compliqué de lire entre les lignes pour savoir si on va perdre de l’argent ou plutôt en gagner. 

Pour y voir plus clair, et prendre des décisions éclairées, il existe des indicateurs de performance.

Découvrons les ensemble. 

 

1 – Les impressions


Qu’est ce qu’une impression dans une campagne de publicités Facebook, ou Insta ? 


Est-ce que c’est l’impression qu’on fait à nos cibles ? Bonne ou mauvaise ? Non…


Une impression est un affichage d’une de nos publicités.


C’est le terme pour désigner quand une de nos pubs a été présentée, affichée à une de nos cibles, sur son fil d’actualité par exemple.


Plus le nombre d’impressions est élevée, plus nos cibles y sont exposées, et auront pris connaissance de l’offre que l’on cherche à promouvoir.


Attention néanmoins
: si on a 10 000 impressions auprès de 1 000 personnes seulement, cela signifie que les personnes ciblées ont été exposées 10 fois à la même ou aux mêmes publicité. En audience froide (acquisition), il est préférable de rester en dessous de 3 fois.

 

2- La couverture


La couverture indique le nombre de personnes qui ont vu votre pub. 
Elle est à mettre en perspective avec le nombre d’impression pour éviter une répétition trop forte.


Si la couverture de votre campagne d’ads Facebook est de 134 000, cela signifie que 134 000 personnes ont été exposées au moins une fois à une de vos ads.


Attention à ne pas trop restreindre votre ciblage sinon votre couverture sera trop réduite, et vos chances de rendre votre campagne rentable le sera aussi.

 

3 – Le CPM (coût pour 1 000 impressions)


Le coût pour 1 000 impressions indique combien on paie chaque fois que nos pubs sont diffusées 1 000 fois.


Sur Facebook et Instagram, comme sur Pinterest ou Google d’ailleurs, le CPM est un bon indicateur à suivre.


En général, sur Facebook en Europe, le CPM moyen se situe entre 5 et 10 euros. En Suisse, c’est plutôt 5 CHF pour 1 000 impressions.


Aux US, on peut rapidement être à 25 ou 30 USD.


Le CPM est un indicateur qui renseigne sur la concurrence. Plus votre CPM est haut, plus la concurrence sur votre secteur d’activité l’est aussi.


On observe également une hausse généralisée des CPM lors des fêtes de fin d’année. En effet, de mi-novembre à début janvier, les marques dépenses beaucoup de budget, mais le nombre d’utilisateurs présents sur Facebook et Instagram reste le même. Donc : augmentation des prix.

 

4 – Le CTR (taux de clic)


Dans une campagne d’ads Facebook ou Instagram, le CTR (taux de clic) est un des indicateurs de performance les plus importants. 


Le taux de clics (CTR) indique le pourcentage de personnes qui ont cliqué sur votre pub par rapport au nombre de personnes qui l’ont vue.


Votre pub a été affichée 100 fois et cliquée 10 fois : votre CTR est de 10%.


Plus votre CTR est élevé,
plus votre pub suscite de l’intérêt.


Un CTR de 10% est BIEN AU-DELÀ de la moyenne…. 
Essayez d’être au-dessus de 1%


Si votre taux de clic est important, votre coût par clic va baisser, et par effet mécanique, votre campagne de pub aura + de chances de convertir des prospects en clients, car ils seront bien plus nombreux qu’avec un CTR faible, ou juste moyen.


Par ailleurs, avec un fort CTR (+ de 2% par exemple), l’algorithme Facebook va avoir tendance à plus diffuser votre publicité, car il aura remarqué qu’elle suscite de l’intérêt auprès des utilisateurs de la plateforme. 


Résultats : en plus d’une baisse de CPC, on aura tendance à remarquer un CPM plutôt bas également.

 

5 – Le CPC sortant


C’est le
coût par clic sortant, quand une personne ciblée sur Facebook voit passer votre pub et clique dessus pour arriver sur votre site.


Combien à coûté cette action ? C’est le coût par clic sortant qui le dit.


Le cpc sortant moyen peut vraiment varier d’un pays l’autre, d’un secteur d’activité à un autre, et même d’une période de l’année à une autre.


Cependant, on peut considérer que sur une offre grand public, il est préférable de rester en dessous de 1 CHF par clic sortant.


Si on est sur une offre B2B, on peut aller jusqu’à 2 CHF / clic. Au delà, ça peut commencer à mettre en péril la rentabilité de votre campagne d’ads Insta ou Facebook.

 

6 – Répétition


Nombre moyen de fois que chaque personne ciblée a vu votre publicité.


Il faut distinguer la répétition sur une audience froide de la répétition d’une audience chaude.


En acquisition (audience froide) : il est préférable de rester en dessous d’une répétition de 3. Au delà, cela peut signifier 2 choses :

  • votre ciblage de campagne est trop restreint et l’audience exposée à
  • votre campagne est trop petite : donc les ads sont présentées au même petit groupe de personnes


Votre visuel ou vidéo de pub ne suscite qu’un faible intérêt auprès des cibles, et par conséquent l’algorithme Facebook a tendance à ne pas trop exposer de nouvelles personnes à votre visuel ou vidéo. La solution ? Désactiver la pub, et en tester une nouvelle.


En retargeting (audience chaude) : ce n’est pas grave si on a une répétition de 5, voire 7. Il faut néanmoins vraiment rester en dessous de 10, car au-delà, si les personnes re-ciblées avaient du devenir des clients, elles se seraient manifestées avant.

 

7 – Le taux d’accroche (ou hook rate)


Cet indicateur est uniquement valable pour les publicités vidéos.


Sur 100 personnes exposées à votre pub vidéo : c’est le % de celles qui la regardent + de 3 secondes.


On le sait, les 3 premières secondes sont primordiales pour attirer l’attention.


Les gens scrollent comme des zombies sur leur smartphone… il faut capter leur attention, et rapidement.


C’est pour cela qu’on appelle les vidéo performantes des scroll stoppers.


Si les 3 premières secondes de votre vidéo sont plates / ennuyeuses / incompréhensibles : c’est fini  😓


La suite de votre pub vidéo peut-être excellente, c’est trop tard.


Donc, pour mesurer le taux d’accroche de votre vidéo, on se créée un indicateur personnalisé.


C’est simple et voici la formule 👇

Lectures de vidéo de 3 secondes ÷ Impressions / 100


Un bon hook rate commence entre 25% et 30%.

 

8 – Le ROAS (le plus important)


Le ROAS vous indique combien d’argent vous gagnez pour chaque franc ou euro dépensé en publicité.


Exemple : 

  • Investissement en pub Facebook ou Insta : 1 000
  • Gain généré : 3 500
  • ROAS : 3,5

 

Conclusion


Ces 8 indicateurs doivent maintenant vous donner des éclairages sur la performance de votre campagne de pub Facebook et Instagram. 


À vous de prendre les décisions qui vous semble être adaptées à la situation, à savoir :

  • est-ce que je coupe cette pub ?
  • est-ce que j’arrête cette campagne ?
  • dois-je revoir mon ciblage ?
  • le début de ma vidéo est-il assez impactant ?
  • si pas assez de conversions, est-ce que le problème ne vient pas de mon site ?


Bonne chance !

Partager

Social Media

Articles populaires

Categories