Quelques fondamentaux à propos de Facebook

Les buts et le fonctionnement de Facebook depuis ses débuts, qui restent encore valables aujourd’hui.

Table des matières

Voici la statistique Facebook la plus impressionnante : 2,23 milliards de personnes se connectent à la plateforme chaque mois. Il y a fort à parier que votre clientèle utilise Facebook, tout comme vos concurrents.

Facebook est le premier réseau social au monde, accusé de beaucoup de maux, il génère aussi beaucoup de fantasmes et d’incompréhensions face à ses buts mais aussi son fonctionnement.

Ses buts principaux

 

Le temps passé

 

Facebook veut que vous passiez le plus de temps possible sur sa plateforme. Pourquoi ? Cela lui permet d’affiner les contenus organiques qu’il vous propose, mais aussi quelles publicités il décide de vous montrer.

 

Pour cela, l’algorithme Facebook va vous proposer différents contenus (photos, vidéos, status de vos amis, affichage des réponses de vos amis sur un post populaire…) qui selon lui vont vous intéresser, et étendre le plus possible le temps passé à consommer et interagir avec ses contenus et ses membres.

 

Par ailleurs, Facebook est au courant des sites que vous visitez, même quand vous n’êtes pas connecté. C’est pour lui une source de données incroyable pour affiner votre profil.

 

Il connaît tout de vos intérêts, de vos achats, de vos horaires, de votre géo-localisation… Ces éléments sont également décisifs dans la modélisation de votre profil.

 

Le temps passé est un but en soi, mais plus que du temps passé, Facebook veut aussi de vous de l’engagement.

 

L’engagement

 

L’engagement est le Graal car il fait de vous un émetteur actif de données. Mais l’engagement qu’est-ce donc alors ?

 

L’engagement correspond à toutes les interactions que vous pouvez faire. Likes, commentaires, partages, clics, vidéos vues, messages échangés…

 

Cela permet à l’algorithme Facebook de comprendre ce qui vous fait réagir, et dans la hiérarchie des données personnelles récoltées, l’engagement est plus fort que le temps passé. Le temps passé a un côté passif, ce qui lui confère un impact moindre que l’engagement.

 

La monétisation

 

Si c’est gratuit, c’est que c’est vous le produit. Avez-vous déjà entendu cet adage ? 

 

Facebook ne pourrait pas mieux l’incarner. Facebook est une entreprise qui gagne son argent en récoltant vos données, mais vous le saviez déjà. Comment fait-il ?

 

Grâce aux points 1 et 2. Temps passé + engagement (récolte de données) = la parfaite combinaison pour vous vendre aux annonceurs du monde entier.

 

Chaque jour, ce sont des millions d’annonceurs qui dépensent des sommes que même les plus grandes chaînes de télévision ou les agences de communication les plus prestigieuses ne pourraient rêver.

 

La raison à cela est que la plateforme publicitaire proposée par Facebook aux annonceurs est diablement redoutable. Je ne parle pas de la fonction Boost de votre page pro, qui est soit dit en passant est un attrape-nigaud, nous parlons ici du business manager de Facebook.

 

Cette plateforme publicitaire est tellement efficace qu’elle a pu engendrer des manipulations de masse sur des questions politiques.

 

Mais pour les PME, cette plateforme est trop souvent méconnue ou alors largement sous utilisée.

Le cycle de vie d'un post Facebook

 

Ici il s’agit d’une page et non d’un compte personnel, même si le mécanisme est sensiblement le même.

 

Prenons l’exemple de Jérémy qui, sur les conseils de son ami Marc, a créé en 2014 une page Facebook pour son entreprise de menuiserie, qui emploie une dizaine de personnes. Il arrive à Jérémy de publier sur sa page pour tenir ses abonnés informés de l’actualité de son entreprise (promos, nouveautés etc).

 

Depuis un moment, Jérémy voit que très peu de fans voient ses publications de page, et se demande pourquoi.

 

Voyons de plus près ce qui ce passe en coulisses.

 

Quand Jérémy fait un post sur la page de son entreprise, voilà comment va opérer l’algorithme :

  • L’algorithme Facebook va sélectionner un échantillon représentatif d’environ 5% des fans de la page de la menuiserie de Jérémy, et diffuser la publication sur leur fil d’actualité.

    •  le post ne génère aucune interaction :

      • Facebook va stopper sa diffusion sur le fil d’actualité des fans de la page de Jérémy au bout de 10 à 15 minutes

      • L’algorithme va le rediffuser à une autre heure auprès des personnes qui ont engagé au moins une fois avec votre page par le passé

    •  le post génère de l’interaction :

      • l’algorithme décidé d’étendre la diffusion du post à environ 20% des fans de la page de Jérémy :

        • si le taux d’engagement (likes, commentaires, partages, clics) faiblit auprès de cette nouvelle audience, le post de Jérémy va cesser d’être diffusé.

        • si les interactions continuent auprès de cette nouvelle audience, alors le post de la page de Jérémy sera montré à de plus en plus de ses fans, car l’algorithme aura alors détecté que ce post génère du temps passé et de l’engagement auprès des personnes à qui il est diffusé.

 

Conclusion

 

Le taux d’engagement (clics, likes, commentaires, partages) est la clé d’une diffusion organique (gratuite) optimisée.

 

Voici donc quelques conseils pour qu’une publication génère de l’engagement :

  • Attirez l’attention sur quelque chose dans lequel les fans de votre page peuvent se reconnaître

  • Ne faites pas la promotion de vos produits ou services trop ouvertement

  • Posez une question pour demander aux fans de la page leur avis, ainsi ils seront plus enclins à commenter (et dès lors à augmenter la portée de la publication auprès de plus de monde)

  • Utilisez un visuel en format mobile (c’est-à-dire carré)

  • Ne postez pas à 5h du matin un samedi, privilégiez l’heure à laquelle vos fans sont le plus présent (vous trouverez ces informations dans la section statistique de page